Claudie Gallais, présidente des Escales du livre - Binic

Claudie Gallay

 

 Entretien

Je suis très fière d'avoir ainsi été choisie. Cette carte blanche me donne l'occasion d'amener à un partage, celui des livres, et de faire de Binic, un lieu d'échange sensible entre les auteurs, les lecteurs, mais aussi les organisateurs.

 

Les éléments naturels (la mer...) jouent un rôle déterminant dans votre oeuvre. Comment l'expliquer ?

La nature est primordiale dans ma vie et celle de mes personnages. Mes origines paysannes expliquent peut-être cette nécessité. Mais pour moi, l'élément déclenchant l'écriture est l'émotion : j'attends d'en éprouver l'aiguillon avant de me lancer dans un ouvrage.

 

Vous semblez porter un intérêt marqué pour les mécanismes internes qui façonnent la personnalité et orientent le destin de vos personnages ?

C'est vrai, mais je n'intellectualise pas cette démarche ; mes héros sont des humbles ; je les montre dans leur quotidien. Le lecteur se familiarise rapidement avec eux ; il a l'impression de les connaître.

 

Qu'attendez-vous d'un festival du livre et de celui de Binic en particulier ?

Que ce soit un lieu d'échanges, de rencontres, l'occasion pour des lecteurs de parler avec des écrivains connus ou moins connus ; que l'on puisse découvrir des livres et que chacun trouve son bonheur. J'aime venir en Bretagne, du côté de Binic, Paimpol... Aussi, vous comprendrez combien j'apprécie de participer aux Escales.

En tant que présidente d'honneur, comment utiliserez-vous votre carte blanche pour les Escales ?

Retour à l'accueil