Vous le savez déjà, c'est Véronique Ovaldé qui nous fait l'honneur d'accepter la présidence d'honneur du Festival des Escales 2014...

Et en plus, ça a l'air de lui faire plaisir !

Elle nous a écrit ces quelques lignes que l'on ne peut s'empêcher de partager avec vous.

 

 

OVALDE Veronique 2 2

 

« Être présidente d’honneur des Escales de Binic.
Quel honneur et quelle joie !

 

On pourrait se dire que tous les présidents répètent à l’envi ce genre de choses : honneur et joie.
Mais s’ils ne ressentaient ni l’un ni l’autre ils n’accepteraient pas, c’est évident, et trouveraient une excellente mauvaise raison pour ne pas jouer au festivalier. Et pourquoi est-ce si agréable de venir aux Escales, pourquoi les auteurs y reviennent, pourquoi disent-ils entre eux « Aaaah Binic » avec cet air de celui qui a aimé le pâté binicais et le petit blanc qui l’accompagne ?
C’est à cause de Laurent Honoré et de Robert Blondel bien entendu, à cause de tous ceux, les bénévoles et les autres, qui font que ce festival ne ressemble à aucun autre (je peux vous faire la liste des 10 000 différences si vous voulez), parce qu’il y a l’air de la mer, des écrivains en herbe, et de vieux routards, de la camaraderie (c’est important la camaraderie), de l’enthousiasme, pas de palmarès, de l’iode, des balades en bateau qu’on peut refuser si on a le mal de mer, des lecteurs qui viennent de loin, une petite bruine rafraîchissante le dimanche matin (à cause du samedi soir festif), la lumière de l’océan, de futurs souvenirs, de belles rencontres (à quoi servent les festivals littéraires sinon à cela ?), des livres, plein de livres (et les promesses qui vont avec).
 

Alors voilà, j’aime Binic et ses Escales, je n’aime pas les petits mots des présidents d’honneur – cela dit, c’est un joli mot « président », on peut le passer au féminin, contrairement à « auteur » ou « écrivain » –, j’aime le printemps, les Bretons, et les livres.

 

Je suis sûre que vous aussi.
Alors amusez-vous bien.
Et lisez, que diable. »

 

Véronique Ovaldé

Retour à l'accueil