Fabienne JUHEL revient ! Avec Ceux qui vont mourir, elle aborde, à sa façon inimitable, notre rapport à la mort. Comme elle l’a fait pour notre rapport à l’ambiguïté de l’enfance dans La verticale de la lune, à la conquête de sa dignité dans La chaise n°14, en passant par l’errance des corps et des âmes dans Les Hommes Sirènes ou la violence cachée dans À l’angle du renard. Chaque année nous attendons Fabienne, et chaque année Fabienne se révèle imprévue, sauf pour la perfection de son écriture.

 

Arnaud LE GUILCHER a imposé dès son premier roman, En moins bien paru en 2009, un univers déjanté, à la fois tendre et irrésistible. Après Pas mieux, Pile en deux et Ric-Rac, l'auteur que certains libraires considèrent comme l'écrivain français le plus drôle publie Capitaine frites en 2016. Tout est démesure dans ce roman: la galerie de personnages qui entoure le héros, l’apocalypse conjugal, l’Afrique d’opérette où il campe sa comédie, sans laisser souffler le lecteur.

 

Erwan LE SAËC est illustrateur de BD pour la série à succès, avec Pascal Bresson, Entre Terre & Mer. Grand amateur de cinéma et de polars en particulier, il prend un malin plaisir à multiplier les cadrages et les angles de vue, et se régale avec une galerie de personnages plus fous les uns que les autres. En 2016, il illustre Bugaled Breizh 37 secondes, roman graphique mêlant réalité et fiction et qui dénoue les fils d'une affaire toujours d'actualité. Haletant et extrêmement documenté.

 

Michèle LESBRE sort de sa réserve avec Chère brigande, qui est une Lettre à Marion du Faouët. S’écartant des sillons que trace son œuvre, où l’écriture intimiste, profonde et délicate nous atteint à travers les détails de la vie, elle nous parle d’elle, de nous et de notre monde en faisant le détour d’évoquer une autre silhouette. La personnalité libre et rebelle de Marion du Faouët, « Robin des bois » bretonne qui, dans les premières années du XVIIIe siècle, prenait aux riches pour redistribuer aux pauvres, lui est prétexte pour revisiter des souvenirs intimes et peut-être ses rêves.

Retour à l'accueil