Le Vacanciel, Binic
Invitée : Clotilde de Brito, slameuse   
http://autourdeclo.over-blog.com/   


Jeudi 17 novembre, vingt-cinq personnes se sont retrouvées dans les salons très 
accueillants du Vacanciel pour un nouveau grignotage littéraire, consacré à Clotilde 
de Brito. Clotilde nous avait déjà rendu visite une première fois à la fin de la saison 
2014-2015, et il nous tardait de la retrouver pour suivre de près son parcours.


Si nous étions un certain nombre à être familiers de son travail et de son esprit, 
beaucoup la rencontraient pour la première fois et ont pu à cette occasion en 
apprendre un peu plus sur le slam.


Pour résumer, le slam, né dans les années 80 à Chicago, propose un format pour 
une performance de poésie orale. Un format, et non pas un style. Le slam se décline 
en une multitude de styles. Le « règlement » inventé par Mark Smith stipule que le 
slameur a toute latitude pour dire un texte de sa composition dans la limite de trois 
minutes, sans accessoire et sans musique. Le jeu veut aussi que cette performance 
soit notée par un public choisi au hasard dans l’assistance : on ne se prend pas trop
au sérieux, on y fait preuve de beaucoup de bienveillance et tous les thèmes peuvent 
être abordés. Il existe aussi des scènes ouvertes, qui permettent aux slameurs de 
s’exprimer sans passer par la case « notation ».


La soirée s’est articulée autour du choix de textes que Clotilde avait préparé, et des 
réponses aux questions et remarques du public. Un public, il faut bien le dire, 
rapidement conquis et sous le charme d’une parole à la fois puissante et douce, 
couvrant une large gamme d’émotions. 


Clotilde a démarré par un texte sur la guerre, écrit après les attentats de novembre 
2015, qui répond tout en finesse aux politiques qui n’ont eu à la bouche que les mots 
« Notre pays est en guerre » - on s’en souvient – dans les jours et les semaines qui 
ont suivi. Les morts ont-ils le même poids ici ou là-bas, le mot « guerre » désigne-t-il 
la même réalité pour tous les hommes ? 


Écrit dans le cadre d’un travail avec le théâtre du Totem, axé sur une campagne de 
dénonciation et de lutte contre les violences faites aux femmes, le texte suivant 
explore avec beaucoup d’humour les clichés sexistes pour mieux les démonter :
http://autourdeclo.over-blog.com/2016/07/lecon-de-genetique.html


Un texte qui parcourt les états d’âme des jours brumeux : 
http://autourdeclo.over-blog.com/2016/10/chateaux-de-fumee.html


Un portrait vibrant de souvenirs lumineux :
http://autourdeclo.over-blog.com/2016/07/le-the-a-la-mandarine.html


Et je vous laisse continuer à parcourir le blog pour retrouver des textes dits ce jeudi 
soir (Fables express, à la manière d’Alphonse Allais), et pour en découvrir d’autres.
A la question de savoir quelles influences littéraires l’ont imprégnée, Clotilde répond 
sans hésiter que la lecture assidue des poèmes de Victor Hugo alors qu’elle était en 
Cours Moyen a laissé sur elle une telle empreinte que les alexandrins lui viennent 
naturellement, comme une respiration personnelle. Avant de découvrir le slam 
récemment, en 2013, Clotilde a beaucoup écrit de poésie, et pour le théâtre qu’elle a 
assidument pratiqué.


Clotilde a carte blanche pour un billet paraissant deux fois par mois dans l’édition 
Lamballe Dinan du journal Ouest-France.


Après son prix de championne du monde de slam décroché à Paris en 2015, voyage 
au Portugal, au Canada, et ailleurs (je ne sais pas tout …) Clotilde a pris la décision 
de vivre en poésie, un engagement conforme à sa personnalité profonde. En plus de 
ses performances sur scène, elle anime des ateliers d’écriture et de pratique au sein 
des écoles, collèges et lycées de la région.


Elle sera présente à la scène ouverte organisée à la Citrouille (Saint Brieuc) le 26 
novembre prochain, ainsi que le 17 décembre. Elle sera l’invitée du prochain festival 
des Escales de Binic.


Vous pourrez également la retrouver sur les ondes de RCF le vendredi 25 novembre 
2016 à 11 heures.


Un grand merci à Clotilde de Brito pour cette soirée particulièrement réussie, à nos 
hôtes du Vacanciel pour la qualité de leur accueil et leur hospitalité chaleureuse, et à 
tous les participants fidèles ou nouveaux venus, pour leur enthousiasme et leur 
participation active.

 


Prochain rendez-vous le 15 décembre au Neptune pour une discussion sur 
le thème :
« Que cherchons-nous dans les romans ? »


A très bientôt.    

Corinne Dirmeikis 

Retour à l'accueil