Auteurs invités (1)

Jean Rouaud nous conduit dans des aventures littéraires qui toujours recherchent, sous des formes diverses, comment l’écriture rend compte de l’Homme. Depuis son cycle romanesque dit familial jusqu’au quatre tomes de la Vie poétique, il décrypte la façon dont nos vies sont conditionnées par des récits poétiques, et nous livre en 2016, avec Tout paradis n’est pas perdu, une réflexion décapante sur la laïcité.

Fabienne Juhel n’a qu’une constante : la qualité. Vous avez, bien sûr, vibré à la lecture de La chaise n° 14, impossible de ne pas être bouleversé par l’héroïsme de Maria Salaün. La fable tragi-comique des Oubliés de la lande vous a fait réfléchir, comme cette parabole qu’est Julius aux Alouettes. Arsène Le Rigoleur vous hante depuis L’angle du renard comme la petite fille de La Verticale de la lune. Et les autres ?

Hervé Hamon… vous ne l’attendiez pas dans ce registre, celui du roman d’aventure, d’amour, d’intrigue policière, et de mer quand même (pour notre plus grand plaisir) ? Eh bien, avec Pour l’amour du capitaine, découvrez une haletante réussite. Journaliste, enquêteur, homme de mer s’il en est, Hervé Hamon dispose d’encore plus de talents (et de talent) que vous ne l’imaginiez, il réussit dans tous les domaines.

Angélique Villeneuve est connue pour la qualité de son écriture, pour sa façon de rendre perceptibles les nuances du quotidien. Avec Nuit de septembre, qui vient de sortir, au-delà de l’émotion qui vous bouleversera, vous retrouverez la nature même de l’Art. Elle parvient à transfigurer sous forme de vraie création littéraire ce qui l’a déchirée au plus profond de son cœur, de sa chair, marque d’une grande auteure.

Retour à l'accueil